Le message que nous transmet la société n’est pas toujours positif. On a l’impression qu’être enceinte c’est comme être malade, pour pratiquer du sport il faut être prudent faire un sport « doux ». Avant mes grossesses, j’étais sportive de haut niveau et cette perception de la grossesse me dérangeait.

grossesse sport

Une étude scandinave a été faite avec sportives de haut niveau en ski de fond lors de leur grossesse qui faisaient une vingtaine d’heure d’entrainement par semaine avant de tomber enceinte. Un groupe a continué de entrainement 6h par semaine et un deuxième groupe est monté jusqu’à 8h d’entrainement, aucunes d’elles n’a voulu faire partie du groupé témoin sans entrainement. Un monitoring était fait avant et après l’entrainement pour voir les conséquences du sport sur la santé du bébé. Elles faisaient des intensités, de la musculation adaptée aux femmes enceinte, certaines basculaient en marche à la fin de leur grossesse mais toutes faisaient des choses intensives, certaine jusqu’à la veille du terme. On notait que le cœur du bébé montait avec celui de la maman mais redescendait ensuite après avec. Les femmes avec des accouchements similaire au autre, pas plus difficile pas plus facile, pas plus pas moins de césarienne. La seule différence notée était que les bébés étaient en moyenne plus gros dans le groupe beaucoup d’entrainement, peut être grâce à une meilleure vascularisation.

Lors de ma première grossesse j’ai couru jusqu’à 5 mois de grossesse mais après le bébé me gênait, j’ai donc arrêté de courir régulièrement. J’ai refait un footing à 7 et 8 mois, c’était très agréable et j’ai adoré la sensation ! Lors de ma deuxième grossesse j’ai couru une fois par semaine jusqu’au 7e mois, je faisais également du vélo et je marchais beaucoup. Etre à l’écoute de son corps et de ses capacités reste le plus important.

Le fait de marcher va permettre une meilleure mobilité du bassin et prépare à l’accouchement car cela fait bouger les iliums.

Dans mon entourage j’ai vu des femmes continuer de faire du sport et rester actives pendant leur grossesse et cela m’a motivée à faire de même. J’ai vu une championne du monde courir une compétition malgré qu’elle soit enceinte de jumeaux. Une autre faisait de la voltige à cheval à 7 – 8 mois de grossesse, son premier enfant avait l’air complètement normal et très beau !

La grossesse n’est pas une pathologie, on peut rester active tout au long de la grossesse.

N’hésitez pas à partager votre propre expérience dans les commentaires. Êtes-vous restée active lors de votre grossesse ?