Quand on attend son première enfant, c’est comme s’il y avait marqué sur notre front : « primipare » ou « ne comprend rien » ou « ne sait pas accoucher » ou « c’est une chochotte » ou « elle pleure après deux contractions »

A notre arrivée, le gynéco demande : « c’est quoi ça ? »

La sage-femme répond : « c’est une primipare en travail » …

Moi : Oui… enfin… j’ai un prénom quoi !

Léa

– So what ? Qu’est-ce que cela veut dire ? –

On entre dans un univers inconnu et c’est tout à fait normal si l’on a peur ou si l’on a des appréhensions. D’un autre côté, on nous fait une espèce de mensonge par omission, « on ne va pas tout leur dire, cela va leur faire peur »

Je me compte dedans car je me pose toujours la question  « Qu’est ce qu’il faut dire pour donner suffisamment d’informations sans leur faire peur ? Comment trouver le juste équilibre pour donner les clés de la naissance, la confiance ? »

Quelle phrase vous a-t-on dit lorsque vous étiez primipare ? (liée au fait que vous étiez primipare et qu’on ne se permettrait pas de dire à une femme qui a déjà eu des enfants)

J’ai une autre question :

Si vous avez eu un accouchement physiologique pour votre premier enfant, qu’est-ce qui vous a aidé ? Quelle phrase, quelles connaissances vous ont aidées à vivre ce moment ?

(Vous pouvez répondre dans les commentaires, cela aidera les autres femmes et moi aussi !)

Les étiquettes

Lorsqu’on est primipare, on a une espèce d’étiquette qui nous colle à la peau pendant toute la grossesse et encore plus pendant l’accouchement. Je trouve ça tellement dommage.

Est-ce qu’une femme primipare n’aurait pas juste besoin de plus de soutien,  plus d’attention,  plus d’encouragement pour lui donner plus de confiance dans sa capacité à donner la vie, sa capacité à s’occuper de son enfant ? Est-ce que le rôle du monde soignant ne serait pas de les rendre plus autonomes dans leur capacité à faire ce qu’elle peut et ce qu’il faut par elle-même ?

« Quoi ?! Vous avez laissé votre enfant sur le lit tout seul, vous êtes inconsciente ! »

La sage-femme prend le dossier et change de ton : « ah pardon c’est votre troisième enfant…»

Vanessa

adult-18604_1920

Aurait-on des passe-droits quand on est multipare ? Une fois qu’on a plusieurs enfants, est-il autorisé de faire plus de choses ?

Vous êtes primipare ? Mode d’emploi

Pour moi, il est important de lire plusieurs livres pour se préparer pour la naissance. Une information écrite ou transmise de deux façons différentes aura plus de chances d’être comprise correctement. Ainsi, ne vous contentez pas de lire un seul livre, vous devez en lire plusieurs.  Lisez des récits d’accouchement, préparez-vous physiquement (travailler la position accroupie par exemple, ou faites du yoga, ou allez voir un ostéopathe…), préparez-vous mentalement (de l’hypnose, de la pleine conscience, de la sophrologie…). Soyer curieuse, posez(-vous) des questions !

Pour mieux vous préparer, ci-dessous, une liste de livres que vous pouvez lire.

 

« J’accouche bientôt, que faire de la douleur ? » de Maïtié Trélaün

J-accouche-bientot

Sage-femme, coach, Maïtié Trélaün accompagne notamment les femmes sur le chemin de l’enfantement. L’accouchement est trop souvent perçu comme un moment douloureux, elle rappelle les raisons de cette croyance et ses explications rassurent puisqu’elles permettent de mieux comprendre. Dans son livre, elle parle alors de la physiologie de l’accouchement, et vous permettent de voir cet événement d’un regard nouveau. Vous y trouverez également de nombreux témoignages d’accouchement physiologique.

 

« Le guide de la naissance naturelle : Retrouver le pouvoir de son corps » de Ina May Gaskin

41UVaqfwpQL._SX320_BO1,204,203,200_

Fondatrice d’un centre dans son village à Tennessee, aux Etats-Unis, elle y travaille comme sage-femme et compte plus de 40 années d’expérience. Dans son centre, elle indique un taux de césarienne de 2 %. Dans son livre, elle met en avant les capacités insoupçonnées de la future maman et vous y trouverez toutes les informations dont vous avez besoin sur la physiologie de la naissance. Les lectrices témoignent que le livre se lit très facilement tout en donnant des références sérieuses et concrètes. D’autres parlent de « bible » de l’accouchement. Pour moi, c’est un livre référence à lire absolument avant l’accouchement. Vous y retrouverez également de nombreux récits d’accouchements dans la première partie du livre.

 

« Bien-être et maternité » du Dr Bernadette de Gasquet

Bien-etre-et-maternite-de-Bernadette-de-Gasquet

Médecin, professeure de yoga, fondatrice de l’institut De Gasquet, elle a « a révolutionné la pratique de l’accouchement dans les années 1980. » (source : Amazon). Elle dispose d’une équipe formatrice et est une forte référence auprès des professionnels de la santé et du bien-être. Son parcours et ses recherches lui ont permit de beaucoup travailler sur les différentes positions d’accouchement et permettent la visualisation du passage de bébé dans chacune d’elles. Le livre comprend de nombreuses illustrations. Dans son livre, elle explique également la physiologie et présente des exercices concrets à pratiquer pendant la grossesse. Elle aborde la grossesse comme étant une période où le bien-être a entièrement sa place et y explique chaque étape. Les lectrices de ce livre l’ont trouvé très utile, ont moins appréhendé l’accouchement, ont pu avoir une meilleure relation avec leur sage-femme… Un guide à lire !

 

« Se préparer à la naissance en pleine conscience » Nancy Bardacke

71VGUYHMfNL

Nancy Bardacke est aussi sage-femme depuis plus de 40 ans et elle a accompagné les femmes qu’elles aient choisi d’accoucher à domicile ou à la maternité. Elle a développé une méthode qui est retrouvée dans son livre, avec des propositions d’exercices à faire seule ou en couple destinés à vous permettre d’avoir une grossesse sereine. Son livre est accompagné d’un CD comprenant des méditations guidées. Des sages-femmes témoignent l’apport de ce livre dans leur travail et les futures mamans ont apprécié la qualité et le caractère très complet du livre.

 

Vous retrouvez également plus d’informations sur l’accouchement dans le bonus « Comment accoucher sans péridurale ».